22/01/2012

Memophis

on sempartise de rester stoique de pudeur devant le monde existe il encorre des poetes qui ne veulles que aimer et ne veux pas ce cacher de tous,
l'on pensse comme l'on ecris 
mais cet infinissable sciecle nous hante j''usqu'a l'effet de laideur ou nous perdons dans cette anarchie la chandelle d'un sage et le coeur d'un enfant,
il semble bleux vus dans bas ce ciel qui ,ous a fait rever par ces cumulus ses nuages d'enfance ces vallon et ces ferme presque sauvage et des maison ou je t'attendais voyageur pres de mon ile pres de vous ou je trouverai le mesage 

car qu'avons nous ?

au bord du reveil de ces villes ou l'on est obscurci ranci pestilence atendri par des visage de la creation, empyrèe de sa survie on est semblable a toute des preuves et des plis pour faire acte de ce battre pour ce qu'ils nous restes ,versons dans l'anonima les larmes et le coeur car du mal qui gréènes nos attentions a s'exprimer
sur des revue dont le chaos deferlent des nausées traduit des tumulte dont les fous font semblant d'etre temoin et de prohibiter l'automatisme et les emotion d'homme d’ame .
que nous reste ils probablement c'est ce que je veux saisir chez vous 
moi il ne me reste que ce dont je suis face a vous 
qu’elle est cette force obscure

dieu est epouvanter par nos puissance superrieure 
concevant l'amour ainssi que l'ecume de haine et de crime 
dans de meme causerie sur des nuages au vent de ceux qui les portes
ont fait aimer la ferociter qui crie dans tout l'univers 
ne pourrai je pas sufire aux rayon que l'on recois
ces vieux immortel miroite amusé du monde et de ces indolent 
honteux d'un voyage ailé
les vision s'acordaient de folie d'horreur froide nourrissant la peur d'un poig penssent fort aux nombreux pere des grande murail 
tableau de verite 
entraille de leur simpliciter de ma tristesse a ma misere
la vie la mort ne fut qu'un terrible orage de pluis de ravage 
d'idee de tombeau de reves mystique
de douleur dans le temps ou nous perdons de doute et
ce que nous croyons c'est d'etre 
nous somme parent le savez vous...

certainement en fait nous le somme mais ... l'on nous desunis pour un jour etre non plus dans le nom mais dans l'image que refletes nos ames et nos visages c'est peut etre la fin d'un reigne et une force que de vouloirs savoir qui on est et qui sont les autres mais c'est certain je suis pas curé ou geneticient ... pour moi etre c'est aussi realiser que ce que je vient d'ecrirre peut avoir des concequence et dans ce mot il y a sequence ...que cella peut peut-etre vous faire pleurrer ou changer d'attitude sur l'ame pour moi nous ne somme pas seul et il n'existe pas un monde mais plusieures et meme beaucoup plus que l'on peut imaginer ...

et ben c'est misterrieux

si dieux existe il aurrai planifier la conscience la raison l'ame . . . j'usquau visage et a la forme hum hum etrange le plus beaux cadeau que l'on ma offert c'est l'amour a t'on planifié le fait que je la rencontre et que je l'embrasse ... hum hum ... etrange mais vrais

Logiest Michael

13octobre 2008

15:09 Écrit par Memophis dans @ Vision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le Creationisme

que pensser vous de votre vie sur terre ?

si la spiritualiter est de nature comment la puisé a blanchir nos robe ,dans l'europe moderne d'aujourd'huis ou ce trouve le savoir de la forme par a port a la nature de nos jardins est elle nature de notre vie cette europe ,

les effusion de larme ou les eco de nos enfant les rendent sourd et autiste comme a ce qu'ils demandent , de meme il n'aime pas la violence de ce qui ce trouvent autour d'eux !

l'homme est dans un but d'autocratie et l'homme a ses yeux river comme l'art de la guerre il lance sont devolut sur devolut a travers sa vois trop interne et sa lois on appel sa la parole en allemand sans etre raciste il n'est qu'un ours aux yeux de fer .

sur la planet il neglige femme et enfant et descent tromper de sont arbre au pouvoir alter ego .

dans toute moralité c'est le renard qui ce bas contre l'ours si bien que seul le singe est asser malin pour manger les fruits du renard qu'elle est le protecteur du renard a part le moineaux

prevoir que sont seul crime est de manger la prois comme le loup

mais tous ceci est darwinien et la societer ne peut pas partir sur d'autre basse par exemple la creativiter.

le creationisme!

15:04 Écrit par Memophis dans @ Vision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

il est possible que l'esperence ai un defit

 

mes yeux peuves pleurés ils ne compensse pas les mortel ni leur tombe seul subsiste le coeur lui aussi mortel mais rien ne me passionne face au monde et rien ne m'impressionne tant semble être vêtu du passé certain que le présent domine ,simple être vivant c'est vivre inspirée au porte du silence ,les foyer sont allumés vivant et quelque fois souvenirs.comme un reniment de serpent tu ne suplice plus tu te martyre en priant de simpliciter aux puissance de ton histoire ,imonde le monde,dechiré interrompus ,qu'ils soit couvert eveiller de ton sepultre ,projecte penché vers eux ce qu'ils sont d'hiere et d'aujourd'huis ,cherche des discoure qui viennent lentement en lyre a meme la soumission ,fait les perrire pour leur orgeuille car nous somme pareil a peindre ce que l'on devore de mieux l'empire est sorcier et sage sache que nul n'obtient la verité on en vient meme a oublier sa vie mais vers l'avant sur l'horizon sur quelque lueure de nos esprit maliceen ,epouvante l'esprit de ceux qui te juge car de ce que nous somme nous jugeon mieux mais certain ce tromperons tu le sais nous avons jugé de meme ordre vas seulement dans ta devotion tu serra realiste ou irealiste seul ceux qui ont en commun le malheur dans de multiple vie savent

Il est possible que vous sachiez plus que moi ...

Memophis

15:02 Écrit par Memophis dans @ Vision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |