29/10/2012

Le peuple est...

« Le peuple est vain »

Blaise Pascal, Pensées

17:47 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blaise pascal |  Facebook |

Le moi est haïssable

« Le moi est haïssable » Blaise Pascal

 

Pure illusion de l’imagination, le moi serait une passion abusant autrui autant que nous-mêmes. L’amour-propre pousse les hommes à paraître plutôt qu’à être, à rêver leur vie plutôt qu’à la vivre.

17:41 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blaise pascal |  Facebook |

Il n’est pas contraire à la raison de préférer la destruction...

« Il n’est pas contraire à la raison de préférer la destruction du monde entier à l’égratignure de mon doigt » David Hume

 

Pour le penseur écossais, la raison n’a aucun pouvoir sur nos passions, notamment sur l’égoïsme. Au risque de nous mener au chaos.

17:39 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : david hume |  Facebook |

16/10/2012

Le monde aurait pu...

Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.

André Malraux

12:46 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La révolution, c'est...

La révolution, c'est les vacances de la vie.

André Malraux

12:45 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : andré malraux |  Facebook |

02/10/2012

Nous mourons...

Nous mourons, quand il n'y a plus personne pour qui nous voulions vivre.

Voir les autres citations de, Henry Millon de Montherlant

19:57 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

On n'est plus personne quand on est seule.

> On n'est plus personne quand on est seule.


 
"J'aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours
mais l'éternité m'aurait paru trop courte."



" J'ai appris que les adieux feront toujours mal. Que les photos ne remplaceront jamais le plaisir qu'on éprouvait le moment où elles ont été prises. Que les souvenirs bons ou mauvais feront toujours pleurer & que les moments ne serons jamais aussi forts que les sentiments que l'on éprouve. "

Le temps d'un automne

11/08/2012

Les mères des soldats...

« Les mères des soldats tués sont juges de la guerre. »

19:50 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement...

« Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement ni surprise est pour ainsi dire mort : ses yeux sont éteints. »

19:43 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Notre vie est un livre qui s'écrit tout seul...

Notre vie est un livre qui s'écrit tout seul. Nous sommes des personnages de roman qui ne comprennent pas toujours bien ce que veut l'auteur - Julien GREEN

19:14 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Tout finit afin que tout recommence...

Tout finit afin que tout recommence, tout meurt afin que tout vive - Jean Henri FABRE

19:13 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/07/2012

Celui qui vit d'espoir...

"Celui qui vit d'espoir est préférable à celui qui est rassasié."
Proverbe sénégalais ; Proverbes serers du Sénégal - 1882.

05:05 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Quand l'erreur est partout...

"Quand l'erreur est partout la plainte est sans espoir."
Proverbe de Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

05:04 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/06/2012

Il est bien difficile, en géographie comme en morale, de connaître le monde sans sortir de chez soi.

Il est bien difficile, en géographie comme en morale, de connaître le monde sans sortir de chez soi.
Ce proverbe est de Voltaire (né en 1694, et décédé en 1778), Dictionnaire phisolosique, "Géographie" (1764).
Explication : Un proverbe de Voltaire que j'aime beaucoup ! Ce n'est pas en restant chez soi, calfeutré derrière ses rideaux, que l'on s'ouvre au monde, à la connaissance des autres et au savoir.

05:47 Écrit par Memophis dans @ Proverbes & Citations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |