27/07/2013

L'autre

Des yeux vide

s'echapait

de mot 

et de terre

la face serpentaire

encorre nue des rues

l'etrangé

venait du monde

ce torturant

obsedant l'autre

de son attente

tordant l'union

frapant son passé 

sur le sol absurde

soupirant un soufle 

de poussiere 

et rancoeurs

20:16 Écrit par Memophis dans # Michael | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.