08/07/2013

A mes humbles

A mes humbles

qui a se jour

passent

passe d'ombre

de son air

aux creux des coeur

planté comme les cieux

rigole l'eternel

plus rien ne me fais marré

sacre

ecorce

source tu verra

on meurt tous

captive ton eceuille

et cloué

dans cette brume

proscri l'ombre

et du nom 

l'abime

tout progrè humain

toute vertue

meurtri

epend ton sourire

tu vera je ne souris pas 

11:39 Écrit par Memophis dans # Michael | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.