27/03/2013

Vie & destin

Azur sous l'horreur du monde , sommeil, incidemment , esclave ,

maudit sois tu

l'ont mange et baise sous le regard d'ange

aux tête fraternelle comme haine et toi souvenir ,

je perris et mourut ,

proie et sombre lumiere ,

de toi a moi 

chers et tendre société , 

o représentant de l'humain que dis je de l'homme ,

simple pierre si tu me touche faille ta chaire ,

et toi pauvre monde ,

altére 

Hellas 

nuit d'étoile 

et poussiere d'argent 

que ta réalité sois faite ,que de la réalité ,

et se dou tendre entrelacé d'incertitude ..

tu fis l'infinis , tu fis ..

un fils 

donne corps et âme ma faillance 

que je pleures 

dans ta sombre idée de croire que tout t'es du et que dieu c'est toi ..

que dans l'assaille de ma lame , noir et con que tu es 

j'en eu que lente ...

car oui j'eu aimer avoir le dont d'avoir un fils mais ............

mais l'horreur j'en veux pas ! 

17:48 Écrit par Memophis dans # Michael | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : destin |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.