26/02/2013

L'ironie c'est l'ironie

Hégémonie de l’ironie : suspicion envers l’ironie à cause de son omniprésence?

Aujourd’hui, des comédiens comme Steve Martin parlent du ton sardonique comme d’un « véritable virus », des journaux vont jusqu’à dire que l’ironie « pervertit l’esprit des jeunes »21 . Récemment, une tendance s’est développée, d’abord dans les pays anglo-saxons et puis aussi en France, de se méfier de l’ironie. Souvent, dans ces discussions, l’on préfèrera « l’humour sincère » à une ironie perçue comme cassante, ou « méchante »22 . Le colloque « Hégémonie de l'ironie ? »23 propose un panorama de réflexion pour comprendre cette évolution.

« Que la plus grande part -sinon la totalité- de la littérature récente puisse être placée sous le signe de l’ironie, on peut croire qu’il ne reste plus grand monde aujourd’hui pour en douter […]. On peut se demander toutefois si ce triomphe -dans la critique comme apparemment dans les œuvres- n’est pas ce qui peut la rendre aujourd’hui suspecte24. »

ironie de suspicion situationelle -> 

 

00:11 Écrit par Memophis dans # Michael - Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ironie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.