11/08/2012

Souvenir

quel silence rien ne s'étiendra sur tel lumière

reposoir ou tu nè éveillé

brillant d'une lumière 

qui désuni les lois 

et le soir des magiciens contemplent la partie or des mots incertain  ou ce vie des voyages

le vrai songe, brise du paradis

ou comme un écrivain il peint une étoile caché par nos secret ,reposée avec pureté  tant il a mon dit vers la vie et une certaine qui s'appelle souffrance.

 

17:09 Écrit par Memophis dans # Michael | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.